Interview – Yodelice : « retrouver la scène, c’est retrouver l’enfance »

Yodelice via Wemusicmusic

Après avoir assisté au concert de Yodelice à la Cigale, WEMUSICMUSIC a eu le privilège de l’interroger sur son album « Square Eyes », sa tournée ainsi que sa vie d’artiste. Le hobo à la petite larme séchée et au chapeau à plume feutré se confie et rien que pour vous, ami(e)s lectrices et lecteurs.

WMM : Tu viens d’enchaîner trois dates consécutives à Paris. Ce soir tu es à Limoges, demain à Perpignan. Un vrai marathon ! Comment te sens-tu ?

Yodelice : Oui, c’est très éprouvant ! Mais il y a un truc de magique. À partir du moment où tu mets un pied sur scène, il n’y a plus de fatigue, plus de maladie. C’est du bonheur et on donne tout ce qu’on a !

WMM : En voyant toute cette débauche d’énergie et la façon dont tu interagis avec le public, on se dit que la scène t’a beaucoup manqué pendant 2 ans ?

Yodelice : Oui énormément. Surtout que j’ai un parcours de musicien assez particulier. Dans le passé, j’ai accompagné plein d’artistes dans leurs tournées. J’ai fait partie de groupes de pop, on jouait dans des bars. Pour moi, retrouver la scène, c’est retrouver l’enfance.

WMM : Le dernier album « Square Eyes » rappelle un peu le rock vintage des années 60-70. As-tu eu des influences particulières ?

Yodelice : En effet, je suis très nostalgique de cette époque. Des groupes comme Led Zeppelin ou Pink Floyd ont bercé ma vie.

WMM : Il paraît que tu aimes collectionner des magnétos à bandes et des vieux micros. Est-ce une façon d’apporter une touche expérimentale à tes compositions ?

Yodelice : Oui, je suis un peu « geek » de matos, de magnétophones et de guitares. Depuis que je suis gamin, j’ai une fascination pour le matériel d’enregistrement. Ça me permet d’obtenir cette texture organique qu’avaient les groupes dans les années 70. Aujourd’hui tout est hyper transparent et compressé en mp3. Avec ces outils, j’ai des baffles chaleureuses et des aigus moins agressifs.

WMM : Les voyages et la découverte de nouveaux horizons musicaux, est-ce que ça a été important dans la création de ton nouvel album ?

Yodelice : C’est fou parce que plus je vieillis, plus je suis sensible aux éléments qui m’entourent. Ce n’est pas quelque chose d’obligatoire pour un artiste. Mais moi j’aime voyager, rencontrer les gens, de nouvelles cultures et me nourrir de tout ça ! Pas seulement en tant que musicien mais aussi en tant qu’être humain. En voyageant en Birmanie, j’ai rencontré un groupe de musique qui faisait la satire du gouvernement militaire en place. Je leur ai dédié la première place de l’album qui s’appelle « Time ».

WMM : Le clip « Familiar Fire » vient d’être dévoilé dans un style sombre, vibrant et très soigné. Pourquoi avoir choisi de porter à l’écran cette chanson en particulier ?

Yodelice : Il y avait d’autres clips qui étaient plus évidents d’un point de vue radiophonique. Mais j’aime le message porté par cette chanson. Quand je regarde les infos, que je lis les news, je suis déprimé. Aujourd’hui, on a tous des smartphones et on n’est jamais aussi mal informé depuis qu’on est autant informé. Moi j’aime le partage avec les gens, je prends plaisir à donner du plaisir. Et cette chanson en est le reflet.

WMM : Plus de 114 000 fans suivent ta page facebook, 10 000 suivent ton compte twitter et environ 1000 sur Instagram ! Est-ce que le regard du public à travers les réseaux sociaux est important pour toi ?

Yodelice : (rires) À vrai dire, Twitter et Instagram c’est tout nouveau et je suis entrain d’apprendre. Mais pour ce qui est de Facebook, c’est un formidable outil d’échanges. Si j’ai quelque chose à dire, je le dis sans passer par un tiers. Et si les fans ont quelque chose à dire, ils le disent. Nous, les artistes, sommes en général des êtres sensibles. Moi je suis un ancien grand timide et faire de la scène est un travail énorme car il faut beaucoup d’ego. Quand on crée, on est seul. Il y a beaucoup d’angoisse et on est dans le doute permanent. Recevoir tout cet amour, ça veut dire qu’on ne fait pas ça pour rien.

WMM : On a vu Yoann Lemoine, plus connu sous le nom de Woodkid, arrêter le projet Woodkid afin de se consacrer à l’écriture d’un long-métrage pour le cinéma. Aucun risque pour tes fans que Yodelice fasse pareil un jour ?

Yodelice : J’ai envie de me forcer de rien. Si je ne me sens plus de poursuivre, j’arrêterai Yodelice. Mais pour le moment, ce que je vis est beaucoup trop beau pour l’envisager. J’aimerais beaucoup réaliser un long-métrage mais le son et l’image dans le cinéma impliquent tout de suite des coûts pharaoniques. L’avatar de Yodelice est fantasmagorique, toujours en dehors du réel. C’est pourquoi j’adorerais adapter Yodelice au cinéma un jour !

WMM : Un petit mot sur la chanteuse Jain qui fait tes premières parties. Pourquoi l’avoir choisie elle ?

Yodelice : C’est une jeune nana auteur-compositeur bourrée de talents. Elle a grandi à l’étranger dont beaucoup de temps au Congo. Elle a un sens du rythme et un flow incroyable. J’ai décidé de la prendre sous mon aile et de la faire découvrir, pour qu’elle puisse grandir et s’épanouir. Elle est hyper réservée et me rappelle moi à mes débuts. Elle écrit de belles chansons et je veux l’aider à aller au bout de ses envies.

WMM : Chez WEMUSICMUSIC, on aime beaucoup chiner de nouvelles chansons, de nouveaux artistes. Une découverte à nous faire partager, de France ou d’ailleurs ?

Yodelice : Je ne sais pas si vous connaissez GUSH, c’est vraiment un super groupe ! Ils sont actuellement en tournée. Un mot, foncez-les voir !
(Ndlr : On est carrément d’accord et vous rappelle même quelques dates de tournée : le 2 février à Villeneuve-la-Garenne, le 8 février à Saint Cloud, le 13 février à Guyancourt, le 14 février à Saint-Germain-en-Laye et le 21 mai au Trianon à Paris.)

Interview réalisée par @Jdutac pour WEMUSICMUSIC

2 réponses à “Interview – Yodelice : « retrouver la scène, c’est retrouver l’enfance »

  1. Pingback: Solidays 2014 – "The fight must go on" | WEMUSICMUSIC·

  2. Pingback: WE SOLIDAYS – JOUR 1 | WEMUSICMUSIC·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s