L’analyse rap : rimes et poésie avec Odezenne

ODEZENNE_photo-groupe1-750x400

J’ai découvert Odezenne (anciennement O2zen) à l’occasion de la sortie de leur album « O.V.N.I », difficile de dire ce qui m’a plu dans ce collectif, mais j’en suis tombé amoureux il y a maintenant trois bonnes années. Sachez que l’idylle dure toujours, on ne peut pas en dire autant de toutes les relations musicales !

 Si l’on devait faire entrer Odezenne dans une catégorie musicale (ce qu’ils ne veulent pas), on dirait que le mode d’expression qu’a choisi le groupe est le rap. Attention pas n’importe quel rap, du bon rap. C’est un peu ce que répondait l’un des membre du collectif lors de leur passage sur les ondes de France culture (c’est à souligner), à la question de savoir s’il était un poète : « la question c’est pas de savoir si je suis un poète, mais de savoir si je suis un bon poète ».

odezenne-3Bien entendu, il n’y a pas de grille de lecture pour savoir ce qu’est du « bon rap » ou de « bons vers » mais Odezenne nous parle, parce qu’il cause de la vie. Que ce soit de la séduction devant laquelle nous ne sommes pas égaux (« Chewing-gum »), du sexe (« Je veux te baiser »), du temps qui passe (« Tic Tac »), j’en passe et des meilleurs.

A cela s’ajoute la qualité de l’écriture, qui pousse l’auditeur à écouter chacun des morceaux plusieurs fois, non pas pour en comprendre le sens, mais plutôt pour en saisir toutes les petites subtilités.

Les arrangements de Merlin, donnent une épaisseur aux compositions, faisant corps avec des textes à travers lesquels les deux chanteurs (Al et Jaco) semblent livrer des petits bouts de leurs expériences individuelles. On est donc loin d’un rap désincarné qui tourne autour de son gout du lucre.

odezenne-le-fil-saint-etienne-05

D’ailleurs il est intéressant de souligner que les cinq membres du groupe : Merlin qui s’occupe des compos, Priska qui donne corps aux chansons via la danse, Lodjeez qui scratch, et enfin les deux chanteurs Al et Jaco n’ont rien à voir avec les images d’Epinal que l’on a du rap. Au contraire Odezenne aime à détourner les codes de cette musique pour s’en amuser, « tu pu du cu » en est un bon exemple.

Impossible de conclure réellement lorsque l’on écrit sur un groupe que l’on aime. Je vous laisse donc écouter « Sans chantilly », « O.V.N.I » et leur dernier EP « Rien », quelques bons sons valent mieux qu’un long discours.

3 réponses à “L’analyse rap : rimes et poésie avec Odezenne

  1. Pingback: Clip : Odezenne revient avec son Bouche à Lèvres |·

  2. Pingback: Odezenne dévoile le clip de « Vodka  | «·

  3. Pingback: SÉANCE DE RATTRAPAGE : LES 5 TITRES DE RAP FRANÇAIS QU’IL NE FALLAIT PAS RATER EN 2015 |·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s