Lucio Bukowski : « l’art raffiné » du maniement des mots

Ecrire un papier sur Lucio Bukowski revient à se lancer un sacré défi. La prose du Lyonnais est assez complexe pour se suffire à elle même ! Seulement voilà, je ne voudrais pas passer pour égoïste en gardant pour mes oreilles, celui que certains ne connaissent peut-être pas encore !

image221Pas la peine de préciser que Bukowski Lucio emprunte son nom au célèbre auteur Américain. Pas d’inquiétudes, les références littéraires ne s’arrêtent pas au pseudonyme de l’artiste, puisque l’ensemble des textes qu’il nous propose ont une dimension littéraire !

Contrairement à d’autres et fort d’une culture livresque importante, Lucio Bukowski arrive à marier culture classique, celle puisée dans les ouvrages, et moyen d’expression moderne, le rap.

Bien souvent le texte est sombre, désenchanté, portant un œil terne sur le monde qui nous entoure. La culture comme moyen de donner un sens à nos existences, voilà peut-être ce que l’on trouve en filigrane dans la prose de Lucio Bukowski. Message en contradiction totale avec la « société du spectacle » dans laquelle nous évoluons !

En effet, lorsque tant de rappeurs expient leur cafard par l’alcool et d’autres paradis artificiels, Bukowski, contrairement à l’auteur dont il porte le nom, est un « buveur d’eau gazeuse dans un bar à bière ». C’est par le truchement de la lecture que la rédemption arrive, elle permet de scier nos « barreaux intérieurs ». Nul besoin d’ivresse, les mots récolter dans les livres soignent les maux.

Au delà de cet aspect, c’est le maniement de la langue Française qui est à souligner. Il en devient même un jeu ! Lucio met notamment en scène de courtes vidéos, dans lesquelles il s’impose une cinquantaine de mots, généralement assez peu utilisés, qu’il s’oblige à citer. L’exercice de style est périlleux, car il pourrait donner lieu à des textes décousus, avec une absence de sens global. Il n’en est rien ! Nous vous mettons en amuse-bouche l’une des vidéos susdites, à vous de juger ! On se doit d’ailleurs de vous inviter à aller écouter « ébauche d’un autoportrait raté », petit bijou du rap Français qui tient en 6 titres, dont aucun n’est à jeter.

Ce mercredi 19 Novembre Lucio Bukowski a mis en ligne son dernier EP « Tchouen (de la difficulté initiale) », alors même qu’il venait de sortir son projet « l’art raffiné de l’ecchymose » quelques mois auparavant. Artiste de qualité et prolifique.

Il n’est pas encore trop tard pour préciser que Lucio évolue au sein d’un collectif Lyonnais, « l’Animalerie », qui est le lieu de rencontre de certains des meilleurs paroliers du rap Français, dont Lucio peut faire figure de proue.

On ne peut donc que conseiller la lecture auditive des textes de Lucio Bukowski qui, à n’en pas douter, saura convaincre, voire réconcilier les amoureux du rap Français et ceux de la culture classique.

Une réponse à “Lucio Bukowski : « l’art raffiné » du maniement des mots

  1. Pingback: SÉANCE DE RATTRAPAGE : LES 5 TITRES DE RAP FRANÇAIS QU’IL NE FALLAIT PAS RATER EN 2015 |·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s