RUFYO entretient le mystère avec son 2ème clip « Bangarang »

Capture d’écran 2014-11-18 à 17.20.37

Son premier clip Funambule nous avait tenus en haleine (faut dire que les filles avaient le don de nous faire saliver). Cette fois, l’énigmatique rappeur Rufyo revient avec Bangarang et dévoile encore un peu plus de son court-métrage avec toujours cette rutilante Mustang qui fonce pleins gaz dans les rues de Paname.

Plusieurs questions nous viennent alors : Que fait cette demoiselle en fleur qui passe du rire aux larmes sur la banquette arrière ? Quelles sont les intentions du conducteur et du passager capuché ? Que fait cette dame blanche qui se dérobe en petite robe ?

Nous trouverons peut-être nos réponses dans le prochain clip ! En attendant, le flow et l’instru se conjuguent pour donner un titre aussi soigné et accrocheur que Funambule. L’auteur s’interroge sur des sujets, basiques certes, mais qui préoccupent le plus commun des mortels (l’argent, la notoriété, la postérité, l’amour). Au fond, des choses vitales pour l’homme mais que celui-ci ne peut maîtriser, qui ne dépendent pas de ses seules actions. C’est pourquoi on arrive toujours à cette sempiternelle question rhétorique que Rufyo martèle : « Qu’est-ce que j’y connais hein ? »

Bangarang serait du créole jamaïcain pour dire « Commotion ». Comme celle que provoque Rufyo dans le paysage musical ? Un certain Skrillex en est l’exemple…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s