Bikini Machine: « Les Bandes Originales sont une source formidable d’inspiration »

Ils ont fait un concert déjanté lors du Disquaire Day. Rencontre avec Bikini Machine, le groupe de rock le plus cinématographique du moment.

bikini machine

Parle moi un peu de vos débuts?

Pour la plupart des membres du groupe, on a commencé avec un groupe appelé les Skippies. C’était un groupe de Power Pop /Rock/Grunge. On était trois avec un orgue, une vieille guitare et le dernier sur un séquenceur et un sampler. Puis on a lancé Bikini Machine. On était trois au début, puis rapidement on est arrivé à 5 avec notre première Transmsusicales en 2001 avec ce groupe.

Quels sont vos inspirations?

Nos inspirations proviennent surtout des musiques de film. La raison à cela est le fait que nous sommes tous cinéphiles. Pour nous,  les Bandes Originales sont une source formidable d’inspiration.

Comment vous est arrivée l’idée de prendre les années 60’s comme point d’ancrage après votre expérience précédente?

Cette idée est venue avec les musiques de film justement avec la B.O. de John Barry, surtout celle d’Amicalement Votre (il a également composé les musiques de nombreux James Bond). Puis, on aime tous la musique des années 60’s et l’énergie qui s’en dégage. Ce choix s’est fait assez naturellement.

Pourquoi Bikini Machine?

Ce nom vient en fait d’un film de série B qui s’appelait Dr. Goldfoot and the Bikini Machine réalisé par Norman Taurog où Vincent Price joue dedans le Dr Goldfoot en question. Il a également joué dans Edward aux mains d’argent.

Quelle est votre processus de production et de composition?

Malgré nos inspirations diverses au sein du groupe, on a quand même un noyau en commun. On commence d’abord avec l’aspect électronique en mettant les boucles. Puis après on met du son autour au fur et à mesure.

J’ai pu voir que le cinéma vous inspirait beaucoup. Comment?

Nous sommes tous cinéphiles au sein du groupe avec des goûts variés. Le cinéma nous permet de trouver de nouvelles choses, d’autant qu’en France on est très bien loti dans ce domaine.

Avec ce gout pour le cinéma, les clips sont importants pour vous? Votre dernier clip « Stop All jerk » en est l’exemple!

Oui effectivement. C’est Armel GOURVENNEC qui l’a réalisé. Il a sa patte, très retro et on aime beaucoup.  Il est venu nous voir et nous a proposé un scénario. Emballé par l’idée on a tout de suite validé. Ce clip était très différent des précédents dans sa production. Il a été filmé à la manière du cinéma avec cinquante personnes sur le plateau. Comme un court-métrage en somme. Ce clip a d’ailleurs été le seul clip français sélectionné au European Independant Film Festival.

 Si Bikini Machine devait être un film, lequel serait-il?

Je pense qu’on serait The Party de Blake Edwards avec Peter Sellers. Cette comédie est vraiment un film que l’on aime beaucoup. Cela montre bien les dessous du cinéma avec humour.

Quelle serait votre Bande Originale préférée?

Sans hésitation, celle d’Amicalement Votre qui nous a tous marqué fortement.

Vous auriez un réalisateur Fétiche? 

Quentin Tarantino pour l’esthétisme de ses films!

Quels sont vos icônes absolues en cinq  morceaux?

Cela est difficile mais on dirait :

Effectivement, en écoutant ces morceaux on imagine bien le film dans la tête des Bikini Machine!

Pour connaitre toutes leurs dates, c’est par ici! 

Mickaël BURLOT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s