Solidays 2015 : retour sur 3 jours de fête réussis !

Soleil, bonne humeur, record de fréquentation. Les Solidays édition 2015 sont une réussite !

IMG_0317

© WEMUSICMUSIC

PAUL KALKBRENNER CONFIRME, THYLACINE ET WORAKLS NOUS ENCHANTENT

Vendredi, 22h30. On débarque un peu tardivement sur l’esplanade de Longchamp près à en découdre avec trois jours de festivité. Pour nous accueillir, c’est un Paul Kalkbrenner en grande forme que l’on retrouve sur la grande scène. Devant les milliers de festivaliers ébahis, le berlinois fait appel à un répertoire pointu et évite de tomber dans le trop “commercial” que l’on aurait pu redouter après la sortie de son dernier album. Dans la chaude nuit parisienne, il distribue ses beats sans vergogne et prouve qu’il est toujours l’un des Djs les plus doué de sa génération.

Côté chapiteaux, Thylacine entre en scène sous le Domino accompagné de ses machines et de son saxophone. Un voyage musical ou les basses jouent pleinement leur rôle de guide et les mélodies celui de ligne directrice. Le public, composé de connaisseurs et de curieux, apprécie et lui fait savoir en répondant présent sur chaque changement de rythme et fin de titre. Une ambiance chaleureuse méritée pour un Thylacine donnant toute son énergie sur scène.

Thylacine Wemusicmusic

Thylacine – © WEMUSICMUSIC

Worakls a déja prouvé lors du Hungry Tour, avec ses potes du Label N’to et Joachim Pastor, qu’il avait un talent fou et une imagination débordante. Sur la scène des Solidays il ne lui aura pas fallut beaucoup de temps pour conquérir la foule en quête de découverte.  Accompagné de musiciens (2 violons et un violoncelle) et de son père (Guitare), il a su nous prouver qu’ allier musique électronique et classique était un jeu compliqué mais absolument réalisable lorsque la chimie prenait. Un mélange de style très prenant voire par moment bluffant, tellement les différents instruments collaient parfaitement aux basses et aux notes de piano jouées. On nous avait promis un beau spectacle, nous n’avons pas été déçu.

Très enthousiaste après le live très réussi  de Worakls, une grande partie du public décide de rester sous le Dôme pour profiter de Joachim Pastor. Nous étions nous aussi bien curieux de le revoir, après l’avoir croisé au Panorama festival il y a quelques semaines où il nous avait notamment parlé de ses deux derniers titres Oulan Bator et Reykjavik. Fidèle à lui même, il n’hésite pas à varier les mélodies et incorporer ses morceaux dans un set très épuré qui se finira avec un duo acrobatique avec Disiz pour cloturer cette première journée du festival.

SAMEDI : LA GREENROOM AU TOP, CHILL BUMP DECHAINE, ED BANGER AU SOMMET !

Cette année encore, la scène Greenroom a répondu aux attentes des plus mordus de basses bien lourdes et d’électro. Difficile de décrire l’énergie du public durant le set de Twinsmatic qui nous embarque lourdement de Big Sean à Kanye West en lachant un Tuesday d’ILLOVEMAKONNEN featuring Drake. Ces deux gars sont bons et le public l’a bien compris. L’un des moments fort du week-end. Autre fait d’arme de cette seconde journée, les 3h de set parfaitement exécutés par Zimmer, l’un des poulains de l’écurie Roche Musique, dont le nouvel EP est prévu pour le 10 juillet !

© Sarah Bastin - Greenroom.fr

Twinsmatic – © Sarah Bastin – Greenroom.fr

Au détour d’une interview & d’une pause burger, prise de température du côté de  Chill Bump, découvert à l’Olympia il y a quelques mois. Il nous suffit de débarquer sur le titre The Memo pour découvrir un public aussi réceptif que nous l’avions été et admettre que oui, la vague Chill Bump s’était transformée en raz-de-marée.

Et puis, Ed Banger, c’est un peu comme le bon vin, à croire que ça se bonifie avec les années. Après l’annonce de l’arrivée de Para One la semaine dernière dans l’écurie de Pedro Busy P Winter, on sentait que le label avait à coeur de faire vibrer la foule nombreuse qui mélait Kids et fans (oui, comme nous) des premières heures.. Le résultat fut terriblement bon : Busy P, Boston Bun et Para One en B3B, soit 6 mains à la manoeuvre pour délivrer un set house ultra puissant.

11659425_10153431087213428_1700010516336448591_n

Ed Banger House Party – © Karl Hab

BRODINSKI EN PATRON, FAKEAR CLOU DU FESTIVAL !

Qui dit dimanche, dit aussi cérémonie du Patchwork des Noms, rendant hommage aux victimes et malades du Sida. Un moment de recueillement, de témoignagne, durant lequel la musique est coupée sur toutes les scènes. Après s’être remémoré les années lycée sur les sonorités reggae de l’excellent Damien Marley et avoir groové sur les classiques de Chinese Man, voici venu le temps de la claque techno.

Louis Rogé, alias Brodinski venait défendre son dernier bébé, Brava. Il est 20h20 et il ne faudra que 5 minutes pour comprendre que Brodinski a décidé de marquer les esprits. Alors que le soleil couchant transperce en biais le chapiteau, soulignant un peu plus la poussière soulevée par les pas de danse de la foule, Brodi’ enchaine les titres les plus calibrés de son dernier album – la foule explose sur François Xavier -, et réussira même à nous tirer des frissons sur plusieurs de ses loops…

© Sarah Bastin - Greenroom.fr

Fakear – © Sarah Bastin – Greenroom.fr

Pour nous, ces trois jours de festivité se termineront avec Fakear. Le public était clairement venu pour lui à en juger notre applaudimètre. Première fois que nous le decouvrons en live. Et quel live ! Energie folle et sincère sur scène, échange avec le public, c’est un véritable voyage musical que le jeune artiste partage, en y associant habillement basse, clavier, batterie et violoncelle. Un concentré de plaisir dont on pourrait difficilement se lasser. Vivement le 8 octobre à l’Olympia !

Une réponse à “Solidays 2015 : retour sur 3 jours de fête réussis !

  1. Pingback: Bonne musique et bon esprit pour la 4ème édition du Positiv Festival |·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s