Interview – Rencontre avec Chill Bump

On a rencontré le duo tourangeau Chill Bump après son concert aux Solidays. Hip-Hop, live, Chewbacca… On a abordé plein de beaux sujets !

Crédit : crazybooki

Crédit : crazybooki

En ce moment vous enchainez les dates, qu’est ce que ça fait de voir que votre travail porte ses fruits ?

Ça fait bien plaisir, on a des dates jusqu’à la fin de l’année, on est toujours bien accueilli même si il y a des publics qui sont un peu plus difficiles que d’autres dans le sens où ils ne nous connaissent pas forcément. On est toujours assez étonné et ravi de vivre de la musique.

D’ailleurs, ça fait longtemps que vous faites de la musique ?

On a toujours fait de la musique, elle a toujours été là, même quand on faisait des petits boulots on avait toujours du temps pour la musique. Et un moment on s’est dit ok, on assume le truc, on a envie de faire ça et on a fait notre « coming out musical ». On a eu personne autour de nous qui nous « fouettait » pour nous inciter à faire de la musique, ça a toujours été une passion, on s’est jamais vraiment dit « plus tard je veux vivre de ça », c’était juste un kiff qu’on avait et on faisait ça tout le temps sans trop savoir où ça allait nous mener.

Et votre rencontre dans tout ça ?

C’est assez vieux, mais c’est cette passion pour la musique qui nous a réuni. On était dans le même collège, on avait une passion commune pour le rap à l’époque où ça commençait à être plus médiatique, dans les années 90.

Et vous écoutiez quoi comme son hip hop dans les années 90 ?

Wu-Tang ! Les premiers Snoop aussi ! D’ailleurs sur scène on fait un petit clin d’œil au Wu-Tang dans le petit medley hip hop qu’on fait sur la fin.  Sur le morceau des Wu Tang on a repris le sample de la chanson, on l’a redécoupé pour refaire un truc un peu différent, il y a vraiment eu une volonté de retravaillé un peu le morceau.

Du coup, au niveau de la composition vous fonctionnez comment ?

Bankal: Moi je fais les instrus et je scratch. Le plus souvent je fais mes instrus dans mon coin, Pierre (Miscellaneous) écrit ses textes dans le sien et ça part le plus souvent comme ça. Puis on essaye de faire coller tout ça, vu qu’on finit tout à 2, on intervient chacun sur le travail de l’autre.

Miscellaneous: Oui le plus souvent je lui file un texte et il va caler sa structure sur ma voix mais parfois on fait l’inverse. Mais ce n’est jamais définitif, après on va échanger pour voir ce qu’on peut améliorer. Tout ça ce n’est que 50% du travail et ensuite tout ce qui est arrangements ça se fait à 2 et c’est ce qui nous prend le plus de temps. Après le plus important c’est qu’on soit d’accord sur l’avancée du travail, donc il y a beaucoup de dialogue entre nous.

Si tu laisses le Dj dans l’ombre et que tout ce qu’il fait c’est regarder sa montre et de temps en temps faire un truc, c’est que tu n’es pas hip hop et que tu n’as pas compris le truc.

Et le live comment vous le travaillez ?

Miscellaneous: il ne faut pas que le beatmaker soit dans son coin. Même si on aime le rap, on déteste quand c’est juste un, deux ou trois rappeurs qui tournent en rond avec un Dj qui est derrière dans son coin et qui lance l’instru. C’est vraiment dégradant pour le mec aux platines.Si tu laisses le Dj dans l’ombre et que tout ce qu’il fait c’est regarder sa montre et de temps en temps faire un truc, c’est que tu n’es pas hip hop et que tu n’as pas compris le truc.

Bankal: nous par rapport à l’ancienne tournée déjà on a eu la volonté de sortir le dj de derrière les platines, du coup je me balade un peu à droit à gauche, Pierre (Miscellaneous) joue aussi des pads. En fait, on essaye de retranscrire un peu sur scène ce qui est la réalité du duo dans la composition et dans la relation.

Miscellaneous: sur scène il faut faire un truc qui est suffisamment intéressant pour la personne qu’il le fait mais aussi suffisamment simple à faire pour qu’on puisse le faire en prenant du plaisir. On est content de ce nouveau live, il a bien évolué et il va encore évoluer par la suite.

Bankal en Chewbacca

Bankal en Chewbacca

Vous pouvez nous dire deux mots sur la tête de Chewbacca sur scène? Vous êtes fan de Star Wars ?

On la sort par ce que dans le texte on parle de Chewbacca, du coup on s’est dit pourquoi pas, ça va donner un petit côté fun, c’est une façon de décomplexer un peu le public aussi, ça les fait rire.

Pour finir, quelques infos à nous donner sur vos prochaines actus ? Des collaborations peut être ?

On aimerait aboutir à un morceau qu’on avait fait avec Hippocampe Fou à l’Olympia, celui qui a été filmé et qu’on a mis sur notre chaine Youtube.

Petite exclue, par ce qu’on a jamais parlé de la compo de ce morceau, mais à la base c’est une instru qu’on avait en stock et ils sont tous arrivés avec des couplets qui existaient déjà, du coup ça fait un peu « gros freestyle » mais c’est plutôt structuré dans l’ensemble. L’idée c’est de prendre cette base et faire quelque chose de vraiment original avec des textes originaux et vraiment bosser ça comme un vrai morceau. Après on aimerait aussi collaborer avec des artistes sur scène, notamment pour notre date au Trabendo le 19 novembre qui clôture la tournée.

Propos recueillis par Benjamin R. et Jules G.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s