Coup d’oeil dans le Rétro et Métronomy débarque avec l’album Summer 08 !

Metro, boulot, rétro ! Le dernier album de Metronomy est sorti le 1er juillet chez Because sous le nom nostalgique de Summer 08 (à l’époque où il y avait de vrais étés …). Cela faisait un peu plus de 2 ans que l’on avait plus rien à se mettre sous la dent de la part de l’homme orchestre Joseph Mount. Maintenant, tenez-vous prêts à savourer.

image1

Et BIM ! Retour aux sources et à l’électro/nu-rave dans ce disque nous rappelant l’album Nights Out (sorti en 2008) : coïncidence ? On ne croit pas… on vous dit tout !   

Metro format solo 

Il faut croire que les boîtes à rythmes et les nappes de synthé 70´s ont manqué à l’artiste suite à la sortie de Love Letters, ballade romantique en 10 pistes sortie en mars 2014. A l’époque, une tournée des zéniths s’était faite avec Mount et son crew : Anna (batteuse), Oscar (guitariste) et Olugbenga (bassiste). 

D’abord 3 en 2008, puis 4 en 2014, le groupe est provisoirement passé au format solo en 2016 avec toujours pour noyau dur, le très créatif Joseph Mount (« Joe » pour les puristes). Pas de tournée cette fois-ci MAIS (car il y a un mais) pour seules représentations quelques DJ Set de Mount. Les petits chanceux présents à We Love Green ont déjà pu apprécié la performance sous ce format !

L’album des 1ères fois

Pour les fans de la première heure, sachez que la ressemblance de Summer 08 avec l’album Nights Out n’a rien d’un heureux hasard puisque certains sons (non aboutis à l’époque) datent d’avant 2008 !

On retrouve donc dans cette pépite électro-pop des mélodies parfaites pour chiller cet été avec une basse tranchante accompagnée de synthés vacillants voire « timides ». Le rendu est efficace, subtil et nous démontre une fois de plus la capacité de Metronomy à changer de style d’un album à un autre. On retrouve dans les invités surprises de ce 5ème album, Mix Master Mike (ancien DJ des Beastie Boys), pour une session scratch « à l’ancienne » sur le désormais célèbre titre Old Skool

L’artiste s’est également prêté à l’exercice du featuring avec Robyn : chanteuse suédoise dont la période de gloire remonte aux années 90 (vous l’avez certainement entendue dans GTA V). Pirouette dont le leader n’était pas fan de peur que l’on ne sache plus « qui fait quoi ». La mission est parfaitement remplie et nous offre le langoureux Hang Me Out To Dry ou les deux protagonistes se donnent la réplique à tour de rôle. 

Nom de Zeus ! 

Cet album est donc une DeLorean qui nous dépose en pleine période Nu-rave ! Mais si, rappelez vous : Klaxons, CSS, Justice, les fluo kids tout ça tout ça…En plein repas de famille dominical, votre grand oncle vous disait toujours « on ne fait pas du neuf avec du vieux » ! Et bien si, et Summer 08 en est la preuve !

Romain T.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s