Label du mois : Ninja Tune

Ninja Tune, label de référence, a vu passer de nombreux artistes au cours de ses 26 années de service. Parce que oui, le label à 26 ans.

social
Créé en 1990 par DJ Matt Black et Jonathan More, autrement nommés Coldcut, le label est rapidement devenu une référence dans le monde musical. Ninja Tunes, ce sont des artistes avec des sonorités uniques : Bonobo, Roots Manuva, Amon Tobin, Mr Scruff… etc. Le trip-hop est le fer de lance du label, mais comme chaque maison, les frontières peuvent être franchies sans problème ce qui nous permet de découvrir de très belles surprises.

Bonobo, la référence trip-hop

Bonobo n’est plus à présenter : 5 albums, tous chez Ninja Tune. Niveau fidélité aussi il peut devenir une référence.

Il est à noter que beaucoup de ses tracks sont régulièrement utilisés dans des émissions télévisuelles, souvent sur la sixième chaîne de la télévision numérique terrestre que nous ne citerons bien évidemment pas.

Son album le plus connu est sans aucun doute Dial ‘M’ for Monkey, sorti en 2003. Le track Noctuary ouvre l’album de la plus belle des manières, suivi de Flutter qui « incarne le son de l’été et des gros festivals » selon Brain Magazine.

En 2010, il sort l’album Black Sand qui est une véritable pépite musicale : des basses maitrisées, des instruments à cordes parfait. Il n’y a rien à redire. A part qu’il faut l’écouter dès la fin de cette ligne.

L’immanquable : le clip complètement dingue de Cirrus réalisé par Cyriak Harris.

Coldcut, les BOSS

Premier album : 1989. Premier label : 1990.

Tout va bien pour ces deux disc jockeys talentueux. D’ailleurs, en réécoutant leur premier album Some like it cold, on remarque que les rides sont peu nombreuses. Dès cet époque les deux créateurs du label n’hésitent pas à tester des choses et mélanger différent styles, passant de la folk, au rock, à la musique électronique… On pourrait par moment qualifier la musique de certains tracks du premier album de big beat.

Amon Tobin, du « 3D » en live, oui.

Né au Brésil, maître du abstract hip-hop, son nom ne te dit peut-être rien, mais nous parions une pinte que tu connais Easy Muffin, surement son track le plus connu. Et tellement abstract que ça pourrait être du DJ Shadow. Mais Amon Tobin c’est aussi des essais de trip-hop et même de drum&bass. Tout ça sur son premier album, Bricolage, sorti en 1997.

Ces dernières années, sa réelle performance fût le live du dernier album ISAM sorti en 2011. ISAM Live, c’est plutôt dingue. Ninja Tune qualifie cette performance d’une expérience hybride entre du cinéma interactif et concert expérimental dans lequel le son raconte une histoire.

Mr Scruff, le jazzy

Andy Carthy, aka Mr Scruff est arrivé sur le label en 1998, pour y proposer des mélanges de styles et offres de sonorités très jazz, funk. En gros, avec lui ça groov’.
Son succès, il le doit grâce à son track Get on a move sorti en 1999, sur l’album Keep it unreal,  que tu dois  probablement connaître également. D’ailleurs sur cet album il réalise un featuring avec Roots Manuva sur Jusjus.
Sa particularité ? Ses performances live sont régulièrement animées par des visuels qu’il dessine lui-même sur ses influences.

C’est tout ?

Oh que non ! Ninja Tunes c’est aussi Odesza, Roots Manuva, The Cinematic Orchestra, DJ Food, Fink, Helena Hauff (présente au festival Scopitone de Nantes), Seven Davis Jr… Donc si un jour, ou plutôt un soir, tu sens la nuit blanche venir, tu peux tenter de te faire la discographie Ninja Tunes. Enjoy !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s