Label du mois : FCKNG SERIOUS

Jeune label avec déjà un belle popularité, FCKNG Serious ne compte que 4 artistes, dont Boris Brejcha et Ann Clue. Retour sur cette équipe berlinoise qui cartonne.

1

Créé en 2015 par Boris Brejcha, FCKNG SERIOUS souhaite rester dans les champs de la techno et de la minimal, mais ne cache pas avoir « inventé » la « High-Tech Minimal ».

Boris Brejcha : el padre

Fondateur du label, Boris Brejcha n’est pas à son coup d’essai. Né en 1981, il a commence très tôt la musique en jouant de la batterie et du clavier à l’école. Mais ses réels débuts dans la musique débutent en 2006 avec la sortie de deux releases, Monster et Yellow Kitchen, sorties sur le label Berlinois Autist Records. Après plusieurs années d’expérience, il décide de créer son propre style, appelé « High-Tech Minimal » qui est une combinaison de minimal et d’électro.

Avec cet nouvelle création, il décide de se lancer dans une nouvelle aventure en lançant le label FCKNG SERIOUS. Avec Ann Clue et Deniz Bul, meilleurs potes, ils veulent continuer et développer ce courant musical.

Relire notre échange avec Boris Brejcha.

Ann Clue : la numéro 10

Jeune mais extrêmement talentueuse, son ascension a été fulgurante. Constamment en tournée dans le monde (Mexique, Australie, Hongrie, Allemagne, Russie…), sa musique cartonne et ses temps de repos ne doivent pas être nombreux.

Sa techno, ronde et rythmée sans être agressive, arrive à toucher un large public. Avec seulement trois EP disponibles, dont un produit avec Brois, Ann Clue entretient, au delà de notre frustration, tout l’intérêt qu’elle donne au live. Mais bon, en attendant, on se contente de ça, et c’est toujours un régal.

cora2

Ann Clue qui joue au Zig Zag (Paris)

Deniz Bul : la boucle est bouclée

Deniz Bul c’est un peu la suite logique de Boris Brejcha et de Ann Clue : un style similaire, des tournées sans fin, des tracks de feu. Bref, ces trois là ne se sont pas trouvés par hasard, c’est une certitude.

Peut-être légèrement plus agressif sur certains tracks (quoi que…) comme sur No Yesterday, Deniz Bul produit des sonorités entraînantes, parfaites pour tenir toute une nuit.

Theydream : « melodic high-tech minimal »

Cette citation leur colle à merveille. Ils s’amusent à reprendre les bases de l’high-tech minimal en y ajoutant une petite touche personnelle. Cette touche, c’est de la mélodie, des échos, des éléments qui transportent, qui font voyager l’auditeur. On appréciera particulièrement le track 127 qui traduit parfaitement ces mots. Peu importe comment le définir, la qualité est là et ce label nous promets de belles découvertes dans les prochaines années.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s