Les meilleurs clips du mois de mai !

Le moi de mai s’achève et tu n’as rien vu passé. Comme nous, tu as profité des bons gros ponts et tu as mis les internets en veilleuse après le déferlement médiatique des campagnes préz. C’est l’heure du bilan, calmement, en se remémorant les clips qui ont marqué ce mois. Au menu, Grand Yellow, Napoleon Gold, DBFC, Blowson et Dead Sea !

Grand Yellow – On My Way

notre avis : Le duo nantais Grand Yellow voit enfin éclore son projet en gestation depuis cinq ans. Leur EP sort le 16 juin chez Dify Records. On découvre, avant la sortie, leur clip On My Way qui donne une belle claque visuelle. Entre perspective, géométrie et sculpture, les plans s’imbriquent et s’enchaînent sublimement bien. On est clairement bluffé par le rendu. À suivre de près !

Napoleon Gold – A New Colour

notre avis : Alors, on danse ? À la manière de ce couple qui aurait pour seul langage la danse, les corps s’attirent et se meuvent dans des gestes amples et onduleux à travers la ville de Berlin. On ne s’en lasse pas tant la musique du luxembourgeois Napoleon Gold leur colle à la peau. Un titre solaire qui donne envie de poser des congés. L’EP est prévu à la fin de l’année. Don’t forget.

DBFC – Jenks

notre avis : C’est une découverte dont on est fier. Une perle d’electro pop qui t’accompagnera cet été à n’en pas douter (faudra y mettre du tien). Oscillant entre Happy Mondays et LCD Soundsystem (osons les références), le projet créé par le duo Dombrance et Dave Shaw fonctionne à merveille. Le clip dévoile le groupe et cette femme (Jenks?) dans des images colorées et pailletées. On clique et re-clique car on se croit déjà familier du groupe.

BLOWSON – Stand Out

notre avis : Signé chez DDM Recordings (Mome, Blow, Clem Beat), l’EP est fraîchement sorti le 26 mai dernier. Outre le titre survitaminé, on assiste à un tournage en studio, décoré de néons, où les protagonistes, résolument vintage, s’activent sur les notes synthétiques du parisien Blowsom. L’artiste prouve avec Stand Out, un titre hyper tonique on le disait, qu’il manie l’art de la « montée-descente » avec beaucoup de justesse !

Dead Sea – Lotion

notre avis : Après l’agitation du clip précédent, l’accalmie proposée par Dead Sea. On découvre des corps appesantis, apathiques qui se fondent dans un décor architectural post-guerre froide (dans l’esprit du projet nommé Asymptote). Les réalisateurs jouent la carte de l’esthétique en traduisant une proximité entre l’être humain et son environnement. Le ton mélancolique du groupe, portée par une musique moderne et des décors minimalistes ne peuvent qu’intriguer le spectateur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s