Les labels qui ont marqué l’année 2017

L’année 2017 a été riche en créativité musicale. Retour sur les 365 derniers jours, avec une sélection de labels qui nous ont marqués.

Bonobo était au top en 2017.

Ninja Tunes

Difficile de passer à côté du label anglais qu’on ne présente plus. On a kiffé le dernier album de Bonobo, Migration, tellement riche et encore une fois extrêmement original. Simon Green est décidément maître de son domaine. Mais 2017 est également l’année de Bicep avec leur album éponyme. Ils nous ont étonné avec leurs tracks rythmées parfois trip-hop, parfois house. Tout est bon.

A R T S

Label propulseur d’artistes techno (deep et dark principalement), il nous a vraiment régalés cette année ! Le nombre de sorties a tout simplement été impressionnant, et toujours avec cette même exigence : du kick, du rythme, des nappes. On ne pourra que vous conseiller d’écouter Shlomo qui a en 2017 un palmarès de 3 releases sur A R T S : Hardwave, The Harvest et In Absentia : Tome 2. I Hate Models a également fait le taff avec Tostuka No Tsurugi qui met en avant une techno agressive et sans concession. On se permet également de rajouter que leur EP de 2016 Warehouse Memories est toujours aussi bon. Notamment Daydream, ce track à la fois sauvage et mélancolique. A réécouter d’urgence.

D.KO Records

Il aura été difficile de passer à côté des membres du label D.KO cette année tant ils ont été présents dans les clubs et festivals. De Concrete au Macki Music Festival, ils ont ambiancé la scène électronique pendant ces 12 derniers mois ! Mézigue notamment ne nous aura jamais lassés de son Son pour les gars sûrs toujours aussi festif en DJ set. On vous recommande l’écoute de D.KOLP03 – Votez Mézigue sorti en milieu d’année, qui nous balade entre house et techno. Mais D.KO c’est aussi Flabaire, qui en début d’année, nous avait préparé cet excellent D.KO16 particulièrement groovy et old school. On aime.

FHUO Records

Fondé par Folamour, ce label gravite autour de la funk, du groove et du old school. Vous y retrouverez Parviz qui nous offre des tracks très douces, aux sonorités épurées comme sur sa release FHUO006 – Le Cyprès D’Abarqu. Mais FHUO c’est aussi Tour Maubourg. Dans la lignée de ce qu’il fait habituellement, ici pas de surprise : de la house sèche et efficace comme avec Indulgent Harmony. Enfin, vous pourrez évidemment écouter Folamour et apprécier 6 minutes de deep house groovy avec Very First Touch.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s