Les meilleures phrases entendues en club !

Chaque nuit en club offre son lot de conversations improbables ou récurrentes. Quand le son cogne, ça devient un véritable défi de deviner ce que dit son petit pote. Mais bien souvent, il suffit de tendre l’oreille et on découvre de véritables pépites. C’est parti pour une petite compil !

CGN-PAR-REX-3

Quand tu débarques et que t’as pas regardé la programmation :

« C’est qui qui mixe ? »

C’est vraiment la classique. Celle passe-partout utilisée à outrance. Et alors la meilleure réponse possible, tenez-vous bien :

« Je crois que c’est Dj B2B. On le voit partout en ce moment ! Il cartonne… »

Ensuite, il y a celle de l’animateur de soirée, du mec le plus bouillant de tes potes, qui revient à tous les coups :

« Allez làààà » et sa petite sœur, le classique « C’est bon çaaa » quand un bon gros drop est largué.

Presque orgasmique. Une belle façon de motiver les troupes dans la fosse. Attention. Elle divise car, pour certains, elle gâche le meilleur moment de la track. Des pétitions ont même été lancées sur les réseaux pour interdire son usage en club. Prudence donc.

« Encore une track et on y va »

La phrase de fin de soirée. Quand ton pote veut retrouver son lit mais que toi t’es encore beaucoup trop bouillant pour faire des gauche-droite sur la piste. Généralement elle est suivie de :

« Ha elle est trop cool celle-là aussi. Promis on bouge vraiment après. (Et ainsi de suite…) »

La phrase quand t’es derrière un mec qui a rien voulu laisser au vestiaire et danse avec son sac-à-dos :

« Il me les brise avec son sac de hipster vide, je vais lui mettre des gauche-droite, ça va pas traîner. »

La phrase du teufeur rongé par la culpabilité :

« Je suis sorti tous les soirs cette semaine. Après ça, je vais faire une bonne pause pour récupérer et toute façon j’ai plus une thune. »

Généralement la pause s’arrête lundi-mardi-mercredi (normal y’a pas de soirée) et tu le recroises en club une pinte à la main le jeudi.

concreteparjacobkhrist

Concrete.

La mignonne :

« T’as pas un para ? »

Qui peut s’en suivre de cette blague à ne pas faire car pas drôle et surtout tu passes pour un rookie :

« Ha non j’ai que du doliprane 500gr. Ça te va ? »

Celle du mec qui veut pas se louper :

« Ça fait 30 minutes et toujours rien. Tu peux m’en filer un autre ? »

La phrase de ton pote ingé son :

« Je trouve que ça sature pas mal sur les graves, il faut faire quelque chose. »

Celle de ton pote Dj animateur de mariage et un peu jaloux :

« Elle est vraiment pas ouf sa transition … t’entends ? J’aurais pas du tout fait ça. »

Ou à l’inverse :

« C’est facile de mixer des sons techno. C’est toujours pareil. »

Le pote en manque :

« Je vais devant l’enceinte à droite, tu sais où me trouver. »

Le pote qui se la joue réac :

« C’était bien mieux avant. Y avait moins de monde et les conso étaient moins chères. »

On a envie de lui répondre toujours avec beaucoup de bienveillance :

« Mais alors pourquoi tu viens connard ? »

Quand t’en as marre de lâcher 10€ dans une bière :

« Je reviens. Je vais chercher par-terre voir si je ne trouve pas des verres pour récupérer les consignes. »

Le pote copyright ou hadopi qui mérite légèrement des baffes :

« Mec arrête de filmer, ça gâche le set et le travail de l’artiste. »

Ca marche aussi avec Shazam …

rex-boite-de-nuit

Rex Club.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s