Toutes les sorties clips les plus cools du mois de janvier sont là !

On pourrait organiser un Golden Globes des clips tant les sorties foisonnent en ce début d’année ! Prépare le poppers…non le popcorn pardon. Cale tes pieds dans tes charentaises, tapote les coussins de ton canapé et installe-toi confortablement. Taur, Eddy De Pretto, Ralph TV, Romeo Elvis, Voiron, Mou, Nasser, Nuit Oceãn : c’est parti pour de la grosse projection en musique !

TAUR – The Constant

Deux mois après le titre Midnight, TAUR dévoile The Constant, un excellent son pop qui donne envie de se trémousser en pleine rue, à l’image du clip où le temps s’arrête pour quelques pas de danse. Mathieu Artu (derrière Taur) a rassemblé pour le tournage des danseurs amateurs et professionnels autour d’une idée commune qui nous correspond parfaitement : le lâcher-prise. Pour preuve, l’apparition de l’artiste lui-même, au milieu de ce défilé (saurez-vous le retrouver ?). C’est signé chez Pop Records.

Eddy de Pretto – Random

On ne va pas se mentir. Nos fidèles lecteurs savent qu’on suit Eddy De Pretto de très très près. Sorti ce mois-ci, son clip Random nous a bien secoués. On retrouve tous ses codes, à savoir un lieu dépouillé, une tenue décontracte, une caméra en rotation et puis l’artiste, complètement à découvert. Il dégaine sa prose urbaine, genoux fléchis, micro à l’horizontal, le regard brûlant. On a la sensation d’entrer dans son for intérieur ou son coeur grenadine comme il l’appelle. Son 1er album intitulé CURE sort le 2 mars. Ses deux cigales sont full, il a dû rajouter deux Olympia à la fin de l’année. Vous êtes des fous.

RALPH TV – Taxi Boy

On change d’ambiance avec RALPH TV. Porté par Nice Guys de la maison Délicieuse Musique (qui nous avait fait découvrir Hector Gachan, thanks a lot), le groupe originaire de Brighton nous fournit un clip décalé et d’une facture low price (sur un son lo-fi). Leur production mêle indie-pop et tube synthétique en puissance. Cela donne une mélodie nonchalante teintée d’électronique et de guitare hawaïenne qui nous promène dans les rues de Brighton et de Los Angeles, tout ça grâce à ce taxi magique. Encore une belle découverte !

ROMEO ELVIS x LE MOTEL – Ma Tête

Roméo Elvis n’est jamais à court d’inspi. Le rappeur belge nous donne cette fois un petit aperçu de son quotidien (en complément de ses multiples stories insta). Un clip introspectif où l’artwork au trait gras s’anime au rythme des rimes. « 23 piges, toutes mes dents et une mémoire de vieille dame ». Le problème se passe dans la tête. Les médocs, les acouphènes, un sommeil sur un fil. Un cocktail qui fait mal. « L’oreille siffle encore, putain, putain ». On compatit. Mais nos oreilles en redemandent.

VOIRON – 4 Pole

C’est fou comme la robotique et la chaîne industrielle collent parfaitement à la techno. Le français Valentin Voiron, qui est né à Paris et a grandi en Bretagne, fait varier sa musique sans complexe entre électro et acid. L’homme aux milliards de BPM dit-on dans le bendo. Il a signé récemment des EP très remarqués et joués par ses pairs sur les labels Concrete Music,Cracki Records, Rave or Die, One Eyed Jacks et Folding Spaces. Ce noctambule déclaré mélange acid techno à la Aphex Twin, de l’électro version Dopplereffekt et des influences techno plus « crades » pour créer un genre de braindance qui a fait ses preuves lors de la dernière édition des Trans.

MOU – Chemise

Vous ne connaissez pas encore MOU ? Faut se mettre à la page vieux. Ce nantais à la barbe hirsute nous offre une musique bien planante et les décors le sont tout autant. L’élément central de cette prod, c’est bien sûr la chemise. Et là on est servis. On se croirait dans une friperie. Son premier EP Full Sentimental, est sorti le 19 janvier dernier et c’est signé chez Fvtvr Records. Une pépite à ne surtout pas manquer.

NASSER – Love

Pour ce chapitre II, le groupe marseillais nous montre cette femme poursuivie par une bande d’hommes en noir, les « spectrums ». On a bien envie de l’aider mais comment savoir où se situe ce hangar en travaux qui ressemble à mille autres ? Stoppons les préjugés. Si on regarde jusqu’au bout, on s’aperçoit que cette femme a de la ressource…La musique se marie parfaitement. Une bonne grosse ligne de basse à chaque couplet, des synthés fantomatiques en arrière-plan et une guitare rock qui déboule au refrain accompagnée d’une batterie qui claque. L’album The Outcome sortia le 16 mars et dès le 28, Nasser sera à la Maroquinerie pour le présenter. Save the date.

NUIT OCEAN – Crawl Into The Night

On le connaît bien Nuit Oceãn et chacune de ses sorties mérite qu’on s’y attarde (souvenez-vous du magnétique Falling Night). Provenant de la Maison Ainsi, l’artiste bordelais frappe par sa musique qui capte instantanément nos sens, à la façon d’un James Blake (on ose la comparaison). Le sujet du clip s’y prête allègrement. Les images sont dures, intenses. Dans ce clip réalisé en huis clos, un homme éclate en sanglots à la pensée de sa femme et des derniers moments passés avec elle…avant que la vie l’emporte. Saisissant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s