« Plastic Dreams » : Le livre pour replonger dans les soirées électro des années 90 !

Imaginez un ouvrage de 500 pages qui retrace toute l’époque du big bang de la musique électronique en France ! Et bien Headbangers Publishing l’a fait. Le book s’intitule « Plastic Dreams » et les photos sont signées Olivier Degorce. Un véritable bijou à posséder pour tous les amoureux de musique électronique !

Laurent Garnier, Rex Club, Paris, vers 1993 Olivier Degorce - Plastic Dreams - Headbangers Publishing

Olivier Degorce est artiste-plasticien, auteur-compositeur (son parcours musical pourrait faire l’objet d’un autre article) mais c’est en tant que photographe qu’on parle de lui aujourd’hui. Grâce à son appareil photo cerclé au cou, il est le témoin précieux du boom des raves party et des soirées en club à la fin des années 80. A l’époque, son travail n’intéressait aucun média, aucune galerie, voire suscitait de l’incompréhension et de l’aversion pour ce milieu marginal et très underground. Au milieu des années 90, le phénomène s’est popularisé grâce à la French Touch, grâce aux succès des ventes de Djs comme St Germain, Daft Punk, MotorBass (Etienne de Crécy et Philippe Zdar), Stardust ou encore Air. Le mouvement est lancé, n’a jamais faibli et on connaît aujourd’hui la place de la scène électro en France.

2018-03-23_12h35_42

Josh Wink, balcon Radio FG, 1995

Tel un explorateur des bas-fonds de la nuit, Olivier est allé à la rencontre d’une nouvelle forme de vie artistique alors inconnue en France: les DJs. Les smartphones n’existaient pas. Mais lui a pu immortaliser les meilleurs moments de nos artistes préférés. L’artiste expose depuis plusieurs années ses clichés à Londres, Paris, Toulouse ou encore Lyon.

Plastic Dreams en est le recueil pour tous les jeunes et moins jeunes, un objet iconographique, dense, encyclopédique, à mettre entre toutes les mains pour tous ceux qui veulent comprendre, sentir et se replonger dans ces lieux libérateurs, décomplexés où rien n’était gagné, tout était à construire, et en même temps qui s’est constitué naturellement. Grâce aux nouvelles technologies aussi. Le livre est sorti fin février sur Headbangers Publishing, la maison d’édition rattachée à notre label bien-aimé Ed Banger.

2018-03-23_12h39_24

Green Velvet, foyer de l’Arche de la Défense, 1995

A travers les pages, on s’amusera à découvrir le visage sans moustache d’Arnaud Rebotini, avec sa petite queue de cheval, le torse tatoué de Manu Le Malin pendant une rave à l’Aqualand de Gif-sur-Yvette (ça nous étonne pas de lui), le regard hypnotique de Miss Kittin, les afters sur les quais de Seine, des soirées à l’Arche de la Défense avec Green Velvet, la tête rasée de Richie Hawtin, Paul Van Dyk en plein set à Montreuil ou Josh Wink sous ses dreadlocks et mille autres choses encore… Raves et soirées en club se succèdent dans ce pavé monumental où les photos sont minutieusement classées par année et les chapitres introduits par des journalistes, orgas, fêtards et activistes de cet âge d’or de l’électronique. Un seul mot : MERCI

Vous pourrez acheter le livre dans quelques librairies spécialisées mais si vous ne voulez pas prendre de risque, vous pouvez le commander directement ici.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s