5 artistes de musique électronique qu’on a vu partout en 2018 !

2018 a été une année extrêmement riche pour pas mal de producteurs/djs. Entre festivals, soirées clubs et autres présences médiatiques certains sont même sortis du lot en se faisant particulièrement remarquer dans l’hexagone et ailleurs. L’idée ici n’est pas de taper du poing sur le travail de ces artistes, bien au contraire, nous en avons nous-mêmes parlé à de nombreuses reprises. Non, nous avons seulement voulu faire une liste non exhaustive des artistes de musique électronique qui ont particulièrement occupé le haut de l’affiche en France en 2018.

Arnaud Rebotini a été très en vue en 2018 !

Amélie Lens

Chamonix Unlimited, Panoramas Festival, Printemps de Bourges, Nuits Sonores, Peacock Society, Calvi On The Rocks, Dour Festival, Kolorz Festival, Marsatac… Sans compter bien entendu ses passages en club à Paris, à Lyon, à Nantes… Amélie Lens était sur tous les fronts cette année (en France et partout dans le monde d’ailleurs) ! A cette allure elle a dû faire danser quasiment 1 français sur 2 sur sa techno brute et envoutante. Et vu la dimension que la belge est en train de prendre, ce n’est certainement pas près de s’arrêter.

Peggy Gou

Elle a été moins présente sur le sol français (Nuits Sonores, Pitchfork, Cercle) mais avec son tube « It Makes Your Forget » elle a fait un gros buzz sur l’année 2018. Du coup, on l’a vu partout ! Sur les réseaux sociaux mais également dans des articles de presse et sur d’autres médias spécialisés ou non, la coréenne a affolé les compteurs en 2018. Un nouveau tube début 2019 pour repartir sur les mêmes bases ?

Arnaud Rebotini

Vainqueur d’un oscar début 2018 pour la BO du film « 120 Battements par minute », Arnaud Rebotini a logiquement surfé sur ce succès pour enchainer les lives et prestations un peu partout en France. On a donc pu le voir notamment aux Solidays, à Calvi On The Rocks, au Très Cool Music Festival, au Climax Festival, au Majcha Festival ou encore au MaMa Festival et dans tout un tas de salles et clubs partout en France. Une année importante dans la riche carrière de Monsieur Rebotini.

Kiddy Smile

Que ce soit avant ou après sa prestation remarquée devant le Président Macron à l’Elysée pour la fête de la musique, le nouveau prince du voguing a beaucoup fait parler de lui sur l’année 2018. Avec un passage sur Quotidien, sur On est pas couché, dans le film Climax de Gaspard Noé, une présence dans de nombreux festivals (Calvi, Festival Le Bon Air, Scopitone…) et dans de nombreuses soirées, Kiddy Smile a réussi à se faire connaître par les initiés et une partie du grand public, et ça, c’est le signe d’une année réussie.

Charlotte de Witte

On l’a peut-être moins croisée en 2018 qu’en 2017 mais Charlotte de Witte est restée très à la mode cette année encore. Avec toute l’énergie qui accompagne sa techno, elle a encore fait chavirer bon nombre d’entre nous en festivals (Astropolis l’Hiver, Chamonix Unlimited Festival, Les Nuits de la Filature, Peacock Society, Nordik Impakt…) et en soirée (Warehouse, Ninkasi, Rex Club, Belle Electrique…). La jeune belge aime la France et on a pu s’en rendre compte.

A votre avis, qui sera dans ce top 5 pour l’année 2019 ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s