Interview à coeur ouvert avec Irène Drésel, nouvelle figure de la techno française

Derrière ce visage d’ange venu du ciel se dévoile une femme à la techno puissante, extatique et mentale. Depuis un an, elle nous intrigue par son charisme incandescent, son univers quasi-mystique et sa bonté d’âme. C’est donc tout naturellement qu’Irène Drésel a répondu à nos questions. Un moment d’échanges léger, drôle et sans calcul que nous vous offrons avec Irène !

irenedresel02-1

@lesdigitales.ch

Merci Irène car grâce à tes vidéos sur Insta, on a appris à faire démarrer une tronçonneuse et tailler les arbres fruitiers au sécateur. Ça sera quoi ton prochain tuto ? Faire un créneau avec un tracteur ?

Non, ce serait plutôt comment tirer à bout portant sur un mégot avec un Diana 5.

D’ailleurs quand tu poses dans ton lit en plein milieu d’un champ, on devine un bout de ta personnalité : t’aimes dormir à la belle étoile mais avec un minimum de confort ?

Vous avez parfaitement deviné en effet ! Roots et luxe en même temps c’est pour moi l’idéal.

Au Trabendo, tu as écrit des messages personnalisés dans 40 roses avant de les offrir au hasard dans le public ! T’es plutôt du genre à écrire des blagues ou des petits poèmes ?

Haha je vois que vous n’avez pas reçu de fleurs alors…il y avait un peu de tout. Pas mal d’insultes en fait. Je plaisante ! Non, des phrases très personnelles, des idées de livres à lire…il y avait même un « Viens, je t’offre un verre » !

On a pris notre PASS du Château Perché pour la quatrième fois. Même s’il y’a toujours plus de monde, on boude jamais le cadre, l’esprit de la fête et tous les artistes qui font le déplacement ! Et toi, tu irais où en tant que festivalière ?

J’en ai beaucoup entendu parler ! Oui si je suis dispo, bien sûr que je pourrais m’y rendre. J’étais à la Coucool l’été dernier (j’y ai joué), c’était mémorable aussi avec un petit goût de « reviens-y ».

D’ailleurs on aimerait bien te voir cet été sur la scène d’un festival ! Tu as eu des propositions ? Tomorrowland ? Hellfest ?

Bien sûr, des dates sur des festivals sont prévues mais je ne peux malheureusement pas divulguer ce qui n’a pas encore été annoncé ! Mais les dates sont régulièrement mises à jour sur irenedresel.com/dates.

C’est grâce à Ricard Live Music qu’un public plus large a pu te découvrir en 2017. Tu as promis quoi aux organisateurs en échange ? Mettre un sticker sur ton mac ou bien porter un bob Ricard l’été ?

Boire un demi-verre de Ricard chaque matin. Ugghk.

Déjà six mois depuis ton dernier clip Fogorne. On attend ton prochain clip avec impatience ! Tu peux nous en toucher quelques mots ? Sans spoiler bien sûr !

Haha ! Vous êtes bien renseignés dis-donc ;) Alors déjà attention Fogorne n’est pas vraiment un « clip » à considérer comme tel. C’est surtout une animation à base de dessins sous forme de GIF qui vient animer un morceau. Je l’ai fait aussi pour les autres titres de mon premier EP Rita qui n’avaient pas de clips, à savoir « Guetotrou » et « Rappel ». Ces animations sont réalisées par Flokim Lucas, réalisatrice de mes clips bien plus élaborés « Lutka » et « Rita ». Mais oui, un nouveau clip arrive très bientôt, à la mi-février ! Il est réalisé par Gilles Degivry, aka Sizo Del Givry, le percussionniste qui joue sur scène à mes côtés et qui est bourré de talents divers et variés. Tout ce que je peux dire c’est que c’est un clip fou, sur un des titres de mon premier album prévu pour le printemps. Et j’ai vraiment hâte qu’il sorte !

Ton premier album sortira au printemps de cette année ! Tu le présenteras d’ailleurs à la Gaîté Lyrique le 23 avril. Tu peux nous révéler qui sera ta première partie ?

Et oui ! Mon premier album, 14 titres, 1h de son ! boum ! Le fruit d’un gros gros travail. C’est un grand événement pour moi cette année et j’en suis très heureuse car c’est un véritable aboutissement. Ma première partie n’est pas encore complètement confirmée mais j’ai une très très belle piste, un rappeur que j’ai déniché et pour qui j’ai eu un véritable coup de foudre. Il a dit oui mais je ne suis pas seule à décider… Alors j’espère que ça va le faire !

Tu conseilles de danser comment sur ta musique ? Si on est sur un petit balancement du bassin de gauche à droite et un mouvement de nuque d’avant en arrière, on est bons ?

Haha vous me faites rire :): ) Oui c’est pas mal je pense que vous pouvez aussi étendre vos bras de gauche à droite en faisant des sortes de mouvements de danse égyptienne, ça me paraît bien aussi ;)

T’es plutôt Spotify ou Apple music ? Ou bien ni l’un ni l’autre mais les bons vieux disquaires ?

Oh mon Dieu la question piège. J’ai le droit de répondre ni l’un ni l’autre ? En fait j’écoute la radio ou pas grand chose…ou bien j’écoute sur Youtube les artistes avec qui je partage l’affiche afin de découvrir ce qui se fait actuellement…mais j’ai remarqué qu’écouter trop de musique venait un peu perturber ma production. Avant quand je ne composais pas encore de musique, j’écoutais les morceaux qu’avec le ventre.. aujourd’hui c’est plus fort que moi, bien souvent mon cerveau analyse et entend beaucoup plus de choses qui viennent un peu casser la magie d’un titre. Quand je fais de la musique, j’ai besoin de calme et de ne rien écouter au préalable afin de me sentir « vide de tout ». Je fais un reset de mon cerveau. Mais comme je vois que vous aimeriez bien que je vous conseille un petit son, allez j’y vais : Yali Yali (Todd Terje Edit). Ce son me fascine depuis bientôt un an ! Et pour ne pas m’en lasser, je me suis empêchée de l’analyser. Obsédant.

Irène Dresel présentera son album le mardi 23 avril à la Gaîté Lyrique et il reste des places, par ici !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s