5 questions à Elisa Do Brasil, figure du festival Astropolis depuis 20 ans !

Alors que le festival brestois va fêter cette semaine ses 25 ans, Elisa Do Brasil va fêter sa 20ème édition d’Astropolis. Rencontre avec la pionnière de la Drum’n’bass française.

davidboschet.com

Elisa Do Brasil, pionnière de la drum’n’bass française est l’une des plus fidèles du festival Astropolis, après Manu Le Malin qui lui est présent depuis le début.

1 – Salut Elisa, il paraît que c’est Matthieu Guerre-Berthelot (co-fondateur du festival Astropolis, ndlr) qui a trouvé ton nom de scène en 1999, c’est vrai ? Raconte-nous !

Hello! Il y a 20 ans j’étais la petite Elisa des Troubles fête où je n’avais que très rarement le droit de mixer. Matthieu et Gildas m’ont bookée presque pour rigoler en 1999 en warm up de la scène house dans la cour du château. Matthieu a dit « ah oui ? Une petite Brésilienne qui joue de la drum’n’bass ? Pourquoi pas » et il m’a appelée Elisa Do Brasil. Depuis je suis là tous les ans et le Do Brasil est resté.

2 – Quelle est ta relation avec ce festival et les organisateurs ? Cet espace de rave est-il pour toi un moment particulier dans l’année ?

Astro c’est avant tout une famille que j’ai hâte de retrouver tous les ans. C’est la magie des chapiteaux, du funktion one. C’est ma seule certitude tous les étés. C’est d’ailleurs le début de la saison. Comme si tous les sets de l’année prenaient forme ce jour-là.

Les organisateurs m’ont accompagnée sur mes 20 années sur Astro mais aussi dans toute la Bretagne où ils m’ont fait jouer régulièrement.

3 – Tu vas fêter ta 20ème édition d’Astropolis cette année. Est-ce que tu comptes préparer un set un peu particulier pour l’occasion ?

Ma 20ème édition et mes 20 ans sur la route. Tout à commencé là pour moi. Sans cet Astropolis 1999 ma vie n’aurait pas été la même.

Pour fêter ça, je joue en Back to Back avec J Majik . Il a été mon premier ami dans la drum’n’bass. Je jouais systématiquement tous les morceaux de son Label Infrared. Il a sorti des morceaux sur Metalheadz quand il avait à peine 17 ans. C’est une des personnes qui m’ont le plus influencée dans cette scène. C’était mon dj préféré quand j’étais jeune.

Je n’ai pas encore préparé ma sélection, je vais m’y mettre rapidement mais partager ce moment avec lui est un grand honneur et un beau cadeau d’anniversaire.

4 – Parmi les artistes que tu as croisé ici, quels sont celles et ceux qui t’ont fait la plus forte impression ?

Je suis obligée de parler de Manu. J’ai grandi avec lui, à jouer avant ou après lui. J’ai appris à mixer en le regardant. Aujourd’hui je clôture tous les ans la scène Mekanik. Impressionnée n’est pas le mot, mais marquée et imprégnée à vie.

J’ai toujours adoré regarder mixer Jeff Mills avec ses 3 platines et sa 909, sans parler des sets de Laurent Garnier, mon préféré a été celui des 20 ans au Manoir.

Au niveau de la Mekanik Lenny Dee et The DJ Producer.

Quand on avait la scène drum, j’ai eu l’occasion de rencontrer Goldie, Marky est venu plusieurs fois, Dj Hype, Mc Verse pour n’en citer que quelques-uns.

5 – Même si en Bretagne et à Astropolis ça a toujours été le cas, on remarque que la scène drum’n’bass grandit chaque jour sur le reste du territoire français. Les médias en parlent plus. Quel est ton sentiment vis-à-vis de cela ?

La scène drum a toujours existé en France et dans le monde entier. On est une petite niche qui grandit chaque jour et qui devient une grande communauté avec le temps.

On a aujourd’hui de très bons producteurs en France, des labels, des crews. Des promoteurs et des festivals qui s’y intéressent à nouveau. A Paris on a enfin réussi à devenir très unis. Les choses bougent beaucoup à Toulouse depuis toujours, à Grenoble, à Marseille.

Au niveau des médias ce n’est pas encore ça. Difficile d’en entendre à la radio et la presse écrite s’y intéresse peu (à l’exception de Tsugi qui s’est passionné pour la drum ces derniers temps). Mais on fait avec ce qu’on a et internet change beaucoup les choses.

Propos recueillis par Keman.

Infos et réservations.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s